Top

Ahhh le Vietnam ! Ce voyage tant attendu et prévu plus d’un an avant le départ, mais pour une bonne raison : le mariage de mon ami Vincent (Mathilde) et de Annie, originaire de Hanoi.  Il ne pouvait pas y avoir de meilleur occasion que celle ci pour visiter ce pays qui me faisais de l’oeil depuis longtemps. On a tellement adoré notre première visite, qu’on a prévu d’y retourner pendant notre tour du monde.

Notre itinéraire comporte plusieurs journées à Hanoi consacrées au mariage et la Baie d’Halong a été organisée en direct pas Annie (ce qui a vraiment facilité les choses). Nous avons ensuite décidé de découvrir le Nord à moto et de nous rendre à Hoi An pour quelques jours de grand rien à base de plage et piscine.

Encore un grand merci à Annie ♥ pour l’organisation de ce beau mariage, pour une soirée légendaire et un voyage inoubliable !

Itinéraire

Jour 1 et 2 : Hanoï 

Nous avons atterri très tôt le matin et sommes directement parti découvrir la ville, après notre check-in à l’hôtel. Le nombre de jours que vous passerez à Hanoï dépendra de vos envies mais nous avons adoré nous perdre dans les ruelles de cette ville, flâner dans les nombreux parcs, les délicieux cafés du Cong Caphe, enfin gouter un vrai Banh Mi et découvrir l’ambiance et les spécialités de la street food Hanoienne. Nous avons eu la chance de découvrir Hanoi avec nos amis, tous présents pour le mariage.


Infos pratiques

  • Durée du trajet : en avion, 11h depuis Paris sans escale (650€ p/p en si prenant 3 mois à l’avance)
  • Où dormir : au Hanoi Gravita Hotel situé au coeur du vieux Hanoi, le personnel est très gentil, les chambres sont propres quoique un peu bruyantes (bruits de canalisation), le petit déjeuner est copieux et correct. Compter 17,5€ la nuit pour deux.

Les beaux mariés
Les mariés

Jour 3 et 4 : Baie d’Halong

Cette excursion a été organisée par notre amie vietnamienne sur un bateau privatisé exclusivement pour les invités du mariage. C’était le circuit classique de la région (2 jours/1nuit) avec visite des grottes, un tour en kayak, un cours de cuisine et une initiation au Chi Qong. Cette croisière était pour nous l’occasion de profiter encore un peu de nos amis, plus que pour la baie d’Halong elle même. C’est très beau et on en prend plein les mirettes mais vraiment trop touristique…


Infos pratiques

  • Durée du trajet : en minibus, 2h30 depuis Hanoi. Le transfert était compris dans l’excursion.
  • L’agence allouée était Syrena Cruises qui propose ce circuit pour 110e p/p all inclusive, hors boissons.

Jour 5 à 9 : le nord du Vietnam à moto 

Nous sommes rentrés de la croisière en fin de journée et avons directement loué notre moto à Hanoi pour partir le lendemain matin pour un périple de 5 jours dans le Nord du pays. On a passé notre dernière soirée entre amis et avons diné au restaurant Chim Sao. Nous avons consacré un article qui détaille ces quelques jours.


Infos pratiques

  • Durée du trajet : en tout nous avons fait presque 700 km à moto en 4 jours.
  • L’agence : nous avons loué notre moto chez Flamingo Travel à Hanoi

Jour 10 à 14 : Hoi An (Da Nang – My son ) 

L’agence Flamingo Travel avait organisé le transfert en bus de nuit depuis Ha Giang (nord). On arrive à 6h du matin à Hanoi, soit quelques heures avant l’ouverture de l’agence, le temps de prendre un petit-déjeuner veggie chez The Veg et un café au Cong Caphe. On réserve un Grab pour l’aéroport avec la wifi du café et direction Hoi An !  Nous y sommes restés 5 nuits pour profiter de la ville, de ses alentours, et de la plage (car c’est les vacances quand même).

Nous avons fait deux excursions à moto organisés par nos soins :

  • Une journée à Da Nang (30km de Hoi An, compter 1h de moto) : nous avons visité un temple bouddhiste vu sur la route pour le Laughing Buddha, situé sur la presque-île de Son Tra et déjeuner des fruits de mer dans un boui-boui sur le remblai (pas pire que celui des Sables d’Olonne =) ). C’est sympa si vous avez le temps mais la ville et les activités que nous avons faites ne valent pas forcément le détour. Il y a beaucoup de touristes et les resorts de luxes poussent comme des champignons, la route Hoi An – Da Nang en est bondée.
  • Une journée au sanctuaire de My Son (à 40km de Hoi An, compter une bonne 1h30 à moto) : nous sommes arrivés sur le site assez tard, vers 10h30, ce qui était finalement une bonne chose car on a évité les cars de touristes chinois. C’est vraiment dommage qu’il n’y ait pas d’explications ou de visites guidées du sanctuaire car on en fait le tour très rapidement sans vraiment comprendre ce qu’on voit.

Infos pratiques

  • Durée du trajet : en avion, 1h depuis Hanoi vers Da Nang (80€ en dernière minute) puis 30mn de taxi jusqu’à Hoi An. Il est également possible de s’y rendre en bus de nuit, c’est 14h de voyage il me semble.
  • Ou dormir :  au Lama Homestay, une jolie maison avec piscine située au calme dans le rizières, à 20mn du centre en vélo (qu’on peut emprunter sur place, ainsi que des scooters) et à 10mn de la mer. Les chambres sont très grandes, le personnel est au petit soin et le petit déjeuner est très copieux. Un peu plus cher que le reste de nos hébergements mais c’est une très bonne adresse. Compter 24€ par nuit pour deux.

Jour 15 et 16 : Hanoi

Nous avons atterri à Hanoi dans la soirée, juste le temps de check-in à l’hôtel. Notre dernière journée à Hanoi a commencé par un brunch puis une visite du musée Ethnographique. On a découvert le Eden Café face à la cathédrale Saint Joseph et j’en ai profité pour me faire une manucure (Mathilde…faut-il vraiment préciser ? ) au Mousenail Salon juste avant de prendre un Grab pour l’aéroport.


Infos pratiques

  • Où dormir : au Little Anh House, un hôtel un peu éloigné du centre, situé au fond d’une cour très calme, chambres très propres et bien décorées. 19€ la nuit pour deux.

Budget

Notre budget journalier – 40 EUR / par personne soit env. 695€ par personne pour 17 jours. C’est un budget un peu élevé pour le Vietnam mais nous étions en vacances et là pour une occasion particulière, donc on s’est fait plaisir. Ça inclut les transports (location de scooter, bus, avion pour Hoi An), la croisière, le logement, les repas et les 3000 massages et spa qu’on a fait.

Quelques astuces pour économiser : 

1
Voyagez en bus Si vous avez le temps, les bus de nuit vietnamiens sont vos amis. Ils relient les villes majeures et sont très confortables. Ce sont des rangées de lits couchettes superposées. Un moyen d'économiser une nuit d'hôtel et un billet d'avion
2
Circulez avec Grab Grab est l'équivalent de Uber dans de nombreux pays d'Asie. Nous avons circulé principalement grâce à cette application à Hanoi. C'est moins cher que le taxi ou tuktuk : par exemple, c'est 2 fois moins cher de rejoindre le centre de Hanoi depuis l'aéroport en Grab qu'en taxi. Vous pouvez télécharger l'appli direct en arrivant et commander votre Grab. Le paiement se fait en carte ou cash, vous choisissez.
3
Mangez local Vous remarquerez assez rapidement que les vietnamiens mangent à tout moment de la journée et principalement dans les bouis-bouis en plein air ou sur les marchés. C'est dans ces endroits que nous avons le mieux mangé et gouté à toutes les spécialités !

Le mot de la fin

Nous avons vraiment adoré nos quelques jours dans le Nord, le sentiment de liberté qu’on a pu ressentir à moto, le peu de touristes croisés sur les routes et la simplicité des interactions. Hanoï a également été un gros coup de coeur, pour sa gastronomie, les moments partagés entre amis et l’ambiance qui y règne. Bien qu’on ait essayé de sortir des sentiers battus pendant ces vacances, notre itinéraire reste finalement très classique. Nous avions envie de profiter de la plage mais au final, 5 jours à Hoi An c’était un peu long. L’idéal serait de se concentrer sur une région pour pouvoir se poser plus longtemps ici et là. On a réalisé en préparant ce voyage que beaucoup de voyageurs veulent faire pareil, visitent l’ensemble du pays en 3 semaines et se font prendre par les distances et les temps de trajets. Alors un conseil : soyez plus malins que nous et prenez le temps 😉 

 


post a comment

C’est à Cape Town qu’a vraiment débuté notre périple Namibien. Nous y passons 3 jours, qui sont exclusivement consacrés aux préparatifs « pré-expédition » dans le désert. Bien qu’il pleuve et qu’on ai perdu 10 degrés avec le Maroc (on ne l’avait pas vu venir !), cela nous donne un bon avant gout de cette ville mythique dont on a tant entendu parlé.

On décide donc d’y passer 10 jours une fois notre road trip terminé.

Visiter Cape Town en bus

C’est l’activité qu’on aurait JAMAIS pensé faire un jour, car oui, on s’est toujours un peu moqué des touristes qui visitent Paris avec ces gros bus rouges. Et bien très chers lecteurs : nous avons eu tort.

Car on doit vous l’avouer : nous avons adoré visiter Cape Town les cheveux aux vents, du haut de notre bus anglais !

On a choisi le tour « Hop On – Hop Off » proposé par la compagnie City Sightseeing qui proposent plusieurs itinéraires, allant entre 30 minutes pour le centre ville à 2h30 pour le grand tour. Ils fournissent des écouteurs et on apprend pleins d’anecdotes historiques et culturelles sur la ville et ses alentours. Le bus s’arrête dans certains endroits (musées, jardin botanique, vignobles, Camp’s Bay, Table Mountain) : on peut descendre pour visiter et continuer en prenant le bus suivant. Ça vaut vraiment le coup !

Infos pratiques – Pour acheter votre ticket, il faut vous rendre à l’agence situé à Long Street (ou en ligne) . Le ticket 1 jour coûte 245 ZAR (env 15 € ) et  vous donne un accès illimité aux bus.

Faire une visite guidée du quartier de Bo-Kaap

Toujours avec City Sightseeing, ils proposent deux visites guidées FOR FREE. La première est une visite de Boo-Kaap et la deuxième une visite historique de la ville. Nous choisissons la première et partons visiter ce quartier pittoresque. Les habitants s’appellent les Cape Malays et sont des descendants de migrants venus d’Asie (Malaisie, Indonésie, Sri Lanka). Bo-Kaap est en grande partie une communauté musulmane avec une culture distinctive créée par les mariages entre esclaves du Sud et les pays sud-asiatiques avec ceux de l’Inde, de Madagascar, et les groupes indigènes africains. Depuis le retour à la Démocratie dans le pays, les maisons y sont peintes de couleurs vives. C’est un symbole car à l’époque de l’esclavage ils avaient interdiction de porter des vêtements de couleur et étaient toujours en blanc.

Infos pratiques – Le tour est gratuit mais une contribution est appréciée, et totalement méritée. On a adoré notre guide Francis, un sud africain né à Cape Town, très marrant et informatif. Il nous a même fait gouter des patisseries locales à la fin du tour, le petit plus qui fait plaisir.

Gravir Lion’s Head au coucher du soleil

Il faut qu’on vous avoue une deuxième chose : lors de notre séjour à Cape Tow, nous ne sommes pas montés en haut de Table Mountain. Et ce pour plusieurs raisons. Premièrement, la météo est très changeante. Tu peux commencer l’ascension avec un soleil de plomb et arriver en haut dans une brume opaque, et ne pas voir la vue sur la baie. Deuxièmement, lorsque le vent se lève, ils ferment le téléphérique. Mais dans notre cas, la raison était simplement que un soir, nous avons décidé de gravir Lion’s Head, la montagne en face, au coucher du soleil. Une fois au sommet, un spectacle ma-gique : une vue sur toute la ville, la baie ET sur Table Mountain, la tête dans les nuages. Un de nos plus beaux moments en Afrique du Sud. Parfois c’est mieux de voir l’une des 7 merveilles de la nature de loin plutôt que d’être dessus non ?

Infos pratiques – Le parking se trouve sur Signal Hill Road et est gratuit. L’ascension dure entre 45 mn et 1h15 et est d’un niveau modéré. Prévoyez des chaussures fermées car il y a quelques petits passages d’escalade. On vous conseille de démarrer l’ascension avant le coucher de soleil, pour y assister depuis le sommet. Nous avons entamé la descente 30 mn avant la nuit pour ne pas faire les passages difficiles dans le noir. Pensez à la lampe frontale 😉

Goûter aux raviolis du South China Dim Sum Bar

Et là vous vous dites « les gars sont allés en Afrique du Sud pour manger des raviolis chinois ». Et ouais. On était en overdose de salade de pâtes après notre road trip. Et puis Cape Town c’est la ville idéale pour manger internationaaaaal. C’est un petit restaurant qui ne paye pas de mine mais les dim sum sont juste délicieux et tout est fait maison.

Infos pratiques – Le South China Dim Sum Bar situé au 289 Long Street. Prix abordables et restaurant veggie friendly.

Participer à « Infecting the City »

On a eu la chance d’être à Cape Town pendant le festival d’art public « Infecting the city » (Novembre 2019). Cet évènement se déroule sur une semaine et principalement en plein air, dans les rues du centre de la ville. On est tombé dessus par hasard et on a assisté à des performances musicales, du théâtre et de la danse contemporaine.

Infos pratiques – Festival gratuit ayant lieu tous les ans. Consulté le site web de Infecting the City si vous êtes de passage à Cape Town pour connaitre les dates et le programme.

En profiter pour se ravitailler en produits solides

Une halte bien appréciée après 2 mois de voyage. On a découvert Shop Zero, un petit magasin dans le quartier de Woodstock près de Old Biscuit Mill. La composition des produits est éco-responsable et vegan (non testés sur les animaux). On a fait le plein : savons et shampoings solides, dentifrice en poudre et lessive solide. Quand on porte notre maison sur le dos, les produits solides sont nos amis. En plus d’être légers, ils sont bons pour la peau et pour la planète.

Infos pratiques –  Shop Zero, 403 Albert Rd, Woodstock. C’est une boutique de cosmétiques solides, produits éco-responsables et vrac et également un café. On a trouvé les produits tops et pas cher pour la qualité.

post a comment